Un concours de création de jeux, ça sert à quoi ?

Accueil/Ludum Dare, Uncategorized/Un concours de création de jeux, ça sert à quoi ?

Un concours de création de jeux, ça sert à quoi ?

Alors que l’équipe travaille d’arrache pied pour organiser un nouveau rassemblement Ludum Dare à MAME (du 21 au 23 avril 2017), il est de temps de dresser un bilan de l’édition du mois d’Aout :

Organiser un rassemblement pour un concours de création de jeux vidéo, c’est chouette. Mais ça sert à quoi ?

Tout d’abord, Ludum Dare, c’est quoi ?

Ludum Dare, c’est un concours international de création de jeux vidéo (et autres), gratuit, ouvert à tous, et organisé 3 fois par an depuis 15 ans par des bénévoles.

A la dernière édition, il y a tout de même eu 3000 jeux publiés. Et au fil du temps, certains ont connu un succès commercial, comme en témoigne cette page Steam.

Passer un bon moment, commencer quelque chose, et le FINIR :

Tout d’abord, et ce n’est pas négligeable, ça a été pour les 15 participants l’occasion de passer un bon moment, de se donner le courage de se lancer dans un nouveau projet, et surtout de le FINIR ! Tous ceux qui débordent d’imagination et de projets dans les cartons apprécieront cette stimulation…

Ainsi, au final, 6 jeux ont été publiés.

L’occasion de se rencontrer et de s’ouvrir

Un des grands motifs de fierté de cette première édition, c’est d’avoir réussi à faire venir des participants du Mans, de Vierzon, et de Paris à Tours ; et d’avoir accueilli près de la moitié de participants qui n’avaient jamais entendu parler ni de Palo Altours, ni de MAME.

Cela peut paraitre modeste, mais quand quelqu’un voit sur un site, lu par de milliers d’internautes de par le monde, qu’il y a un rassemblement à proximité de chez lui, se dit « Wouha, je n’arrive pas à croire qu’ils organisent un rassemblement à Tours », puis fait l’effort de venir, ça nous touche…

Il est vrai que nous avons bénéficié d’une certaine visibilité : notre communiqué de presse avait été repris par une dizaine de magazines en ligne francophones, quelques-uns de nos tweets ont été repris et commentés par l’organisateur, et la traduction du règlement en français nous offre une bonne visibilité sur le site officiel. Et c’est justement grâce à ces petits efforts que nous avons réussi à rassembler du monde au-delà de la Tours !

Progresser ensemble ! Et parfois trouver un métier…

Ensuite, sur 15 concurrents, 5 équipes ont été constituées, entre des personnes qui ne s’étaient jamais rencontrées, et parfois avec de grands débutants qui n’avaient jamais programmés. L’apprentissage du travail en équipe n’a pas toujours été facile !

Mais c’est notamment grâce à ça qu’un des participants a pris conscience de ses compétences, a intégré la communauté Palo Altours, s’est lancé dans une formation au CEFIM, et a commencé à travailler avec des entreprises Tourangelles.

Amorcer quelque chose, qui continue

Et par ce joyeux et simple évènement, il semble que nous ayons amorcé quelque chose qui continue. Depuis ce rassemblement, une communauté s’est créée autour de la création de jeux vidéo, pour s’entre aider et de monter en compétence. Cette communauté émerge doucement, mais tout le monde est partout pour une nouvelle édition !

Et ensuite ?

Cette première édition a été un grand succès. Mais bien sûr, il y a encore de nombreuses choses à améliorer ! Ça tombe, bien l’édition du mois d’Avril arrive…

Tout d’abord, La première édition avait été organisée en plein mois d’Aout : nous n’avons pas réussi à réunir beaucoup d’étudiants. Pour cette édition, nous comptons inviter des étudiants en graphisme (Brassart) et des écoles de développement et de création numérique  (SupInfo, Polytech, Esten, Cefim,…).

Ensuite, nous espérions pouvoir orienter des débutants vers des outils de développement facile à utiliser. Dans la pratique, ça a été difficile. Alors, pour pouvoir accueillir tout le monde, nous allons ouvrir la possibilité de créer des jeux de société. Ce sera également un super occasion de travailler avec le Funlab, par exemple pour fabriquer des figurines en 3D, découper des jetons…

Finalement, nous allons profiter de cette occasion pour organiser un Coding Gouter, et permettre aux enfants de participer au même concours que « les grands » !

Donc si ça vous donne envie, rendez-vous au weekend du 21-23 avril pour découvrir cette nouvelle édition !

Pour savoir quand les inscriptions sont ouvertes, suivez-nous sur #LDTours37 !

2017-03-14T17:12:14+00:00 7 mars 2017|Categories: Ludum Dare, Uncategorized|Tags: , , , , |